Laboratoire Morphodynamique Continentale et Côtière

Logo M2C

Approche multidisciplinaire et à plusieurs échelles spatio-temporelles des structures artificielles des énergies marines renouvelables dans un système de mer à fortes marées

06 avril 2021

La Manche est une mer à forte marée balayée par des vents dominants de secteur ouest offrant une opportunité de développement des énergies marines renouvelables, tel que le vent, les vagues et les courants de marée, notamment le long des côtes françaises et à proximité des caps où les courants de marée se renforcent. La présente publication porte sur l’énergie éolienne et marémotrice, en croisant les aspects de la modélisation numérique et de l’écologie benthique et de son insertion dans une approche écosystémique. La compréhension de ces interactions est fondamentale dans la connaissance des conditions hydro-sédimentaires et les liens avec la macrofaune benthique. La recherche sur ces sujets, réalisée au laboratoire Morphodynamique continental et côtier (M2C) (UMR 6143, France), est présentée sous forme d’une approche multidisciplinaire traitant : 1) les conditions hydrodynamiques et la macrofaune du Raz Blanchard ; 2) les effets du biofouling sur la performance des turbines marémotrices et leur influence sur le sillage turbulent 3) les impacts hydro-sédimentaires induits par un parc éolien offshore, comme l’affouillement, et 4) l’approche écosystémique des EMR, comme l’effet récif. D’un point de vue écologique, l’effet récif peut être responsable des principaux changements induits dans la structure et le fonctionnement de l’écosystème suite à la construction de parcs éoliens en mer.


Raoux A, Robin l, Pezy JP, Bennis AC, Dauvin JC. (2021) Multi-Disciplinary and Multi-Scale Assessment of Marine Renewable Energy Structure in a Tidal System. Journal of Energy and Power Technology, 3,16.10.21926/jept.2101012.